L’organisation de la reprise du réseau Centre

MARTINIQUE TRANSPORT présente la nouvelle organisation du transport du Centre à compter du 1er août 2020.

Rappel du contexte

Faisant suite aux nombreux manquements à l’exécution de la convention de délégation de service public conclue initialement par la CACEM avec le GME Ensemble pour Mozaïk, le Conseil d’Administration du 17 décembre 2019 a décidé de résilier au 31 juillet 2020 ladite convention.

Au cours de sa séance de janvier 2020, le schéma organisationnel de reprise du réseau a été entériné par le Conseil d’administration et dès lors les dispositions ont été prises par MARTINIQUE TRANSPORT pour le mener à bien.


L’organisation de la reprise du réseau Centre

Création d’un opérateur interne

Le schéma opérationnel de la nouvelle organisation s’appuie sur la mise en place d’un opérateur interne dénommé la RÉGIE DES TRANSPORTS DE MARTINIQUE (RTM) et le recrutement d’entreprises partenaires par le biais de marchés publics de transport attribués à deux groupements, GTVM et MADININA ÉVASION.

Dans l’immédiat, la RTM se verrait confier :

  • l’exploitation du réseau du TCSP, ce qui inclut la gestion des deux lignes, mais également la gestion du centre de maintenance ;
  • l’exercice de missions transversales sur le réseau du Centre et éventuellement à l’échelle du territoire martiniquais (relation avec les usagers, billettique hors achat de titres à bord, supervision du réseau et contrôle des services et des usagers, communication/information voyageur, marketing, etc.) ;
  • la gestion du Centre Technique de Transport, voué dans un premier temps à assurer l’entretien des véhicules faisant partie du parc de MARTINIQUE TRANSPORT et le cas échéant, de l’opérateur interne ;
  • le suivi et la coordination, pour le compte de MARTINIQUE TRANSPORT, de marchés de services conclus avec d’autres opérateurs de transport pour l’exploitation des autres services.

A moyen terme, cet opérateur interne sera susceptible d’exploiter tout ou partie des services de transport sur d’autres réseaux du territoire, par exemple ceux qui revêtent une importance structurante à l’échelle de la Martinique, ou encore des services laissés inexécutés en raison d’une défaillance plus ou moins durable de leur exploitant.

Notamment, la Régie sera chargée d’exploiter les réseaux actuel et futurs du TCSP, ce qui confèrera une grande flexibilité à l’autorité organisatrice, et permettra de mettre en exploitation les futurs tronçons de TCSP dans des délais courts.

La RTM est également vouée à jouer un rôle clé dans la structuration future d’un réseau multimodal sur l’ensemble du territoire.

Son premier conseil d’administration, composé pour l’heure d’administrateurs issus de celui de MARTINIQUE TRANSPORT, s’est tenu le lundi 6 juillet 2020. Le président de la Régie des Transports de Martinique est M. Lucien ADENET.

De nouvelles entreprises partenaires

Les autres lignes du réseau seront dès lors exécutées par deux groupements, GTVM et MADININA ÉVASION, opérateurs martiniquais privés, dans le cadre de marchés publics qui leur ont été attribués à l’issue d’une procédure de mise en concurrence, ou de transfert de contrat.

Ces transporteurs ont pour mission :

  • d’assurer le transport des usagers conformément à la consistance contractuelle des services ;
  • de vendre à bord des titres de transport.

Comment le réseau va s’organiser ?

A ce jour, les lignes actuelles du réseau centre sont maintenues à l’identique.


Quels seront les premiers effets de cette transition ?

previous arrow
next arrow
Slider

Une prise en main progressive

(cliquez pour agrandir🔍)

Le parc roulant actuel étant vieillissant, l’une des priorités de MARTINIQUE TRANSPORT est de renforcer la sécurité et le confort des conducteurs et des usagers du réseau de transport urbain du Centre.

Dans le cadre de la réorganisation du transport du Centre, MARTINIQUE TRANSPORT a imposé aux nouveaux opérateurs le renouvellement progressif du parc de véhicules. Ainsi, ces opérateurs devront mettre à disposition, dans un délai maximum de 10 mois, un parc de véhicules répondant aux exigences de sécurité de l’autorité unique, et âgés de moins de 10 ans.

Ce renouvellement du parc sera initié dès septembre 2020.

De plus, MARTINIQUE TRANSPORT a passé commande pour l’acquisition de 20 bus neufs supplémentaires. Cet investissement permettra de garantir une meilleure qualité de service pour les usagers et les professionnels du réseau du Centre.


Le défi de MARTINIQUE TRANSPORT

Depuis sa création, MARTINIQUE TRANSPORT, établissement sui generis dirigé par M. Alfred MARIE-JEANNE, s’est engagé dans un processus de réflexion globale qui vise, notamment, la réorganisation progressive et rationnelle des réseaux de transport de personnes, pour une meilleure qualité et continuité du service public de transport sur le territoire martiniquais.

L’autorité a notamment en charge l’organisation des services réguliers de transport urbain. A ce titre, elle définit la consistance des services, les modalités techniques d’exécution et les conditions générales d’exploitation et de financement des services, et désigne les exploitants des réseaux relevant de sa compétence.

MARTINIQUE TRANSPORT est depuis juillet 2017 l’Autorité Organisatrice Unique des Transports en Martinique. A ce titre, les contrats de transport conclus jusqu’en 2023 par les précédentes autorités organisatrices, auxquelles MARTINIQUE TRANSPORT s’est substitué, lui ont été transférés :

  • 5 conventions de délégation de services publics de transports urbains
  • 1 convention de délégation de service public de transport maritime
  • les marchés publics conclus pour l’exploitation des circuits de transport scolaire

MARTINIQUE TRANSPORT a ainsi hérité d’un éventail contractuel aux caractéristiques multiples et dont la gestion peut s’avérer complexe.